Inscrivez-vous à notre newsletter

Christophe Vachaudez

03 October 2022

Rarement remise en question, Margrethe II qui vient de célébrer son jubilé d’or a été interpellée par la presse et en a été la première surprise. Elle a admis qu’elle avait pris cette décision pour que Nikolaï, Félix, Henrik et Athena soient en mesure de vivre une existence plus normale. Cette manie de réduire les monarchies aux seuls membres actifs peut sans doute se comprendre dans les contextes économiques actuels mais elle ne devrait pourtant pas bousculer à ce point l’ordre des choses.

© Bestimage/Photo News

Les enfants du prince Joachim sont nés princes et princesses. Que leur progéniture porte le titre de comte et comtesse de Montpezat semble cohérent mais retirer sans raison ces mêmes titres n’apparait pas comme une solution positive. La force d’une famille réside dans sa diversité et les cousins, parfois encombrants, peuvent aussi se révéler des atouts de premier plan. Quoiqu’il en soit, le prince Joachim a répondu aux questions d’une journaliste danoise en affirmant avoir été averti d’un changement quand ses enfants auraient atteint leurs 25 ans. L’idée d’avancer l’échéance a été entérinée voici seulement quelques jours.

© Bestimage/Photo News

Le prince, visiblement ému, s’est dit très affecté par la situation. Toucher à ses enfants revient à lui porter personnellement préjudice et il ne comprend pas cet acharnement. D’ordinaire très discrète, la comtesse de Frederiksborg, première épouse de Joachim et mère de ses deux premiers fils, a exceptionnellement réagi, disant ceci : « Nous sommes tous déconcertés par la décision. Nous sommes attristés et sous le choc. Cela nous tombe dessus comme un coup de tonnerre. Les enfants se sentent mis à l’écart. Ils ne comprennent pas pourquoi leur identité leur a été enlevée. » Déjà mis à l’écart, le couple que forme Joachim et Marie a été envoyé à Paris. Tous deux travaillent à la promotion du Danemark dans la capitale française. Des rumeurs de mésentente avec le prince Frederik et la princesse Mary semblaient être à la source de cet exil. Ce pas supplémentaire effectué par la reine Margrethe augmente l’impression d’ostracisme dont sont victimes le Prince et sa famille. Cette décision qui n’apporte rien à la monarchie écorne l’image de la souveraine dont la réputation de froideur maternelle semble se confirmer.

Photo de couverture : © Bestimage/Photo News

Publicité

Tous les articles

Publicité