Inscrivez-vous à notre newsletter

Christophe Vachaudez

25 November 2021

© DR

Jamais à l'abri d'une rumeur ou d'un éclat, les institutions monarchiques vivent parfois sur le fil, des moments d'équilibres périlleux. Jusqu'ici, aucun royaume n'a été épargné mais l'acharnement des media, loin de faiblir, cristallise parfois certains problèmes sans parler des membres du gotha qui s'exposent eux-mêmes par leurs agissements irréfléchis à la réprobation populaire. 

Unanimement respectée, la reine Élisabeth est pourtant devenue une victime collatérale de ces étalages bien inutiles. Une fois encore, le duc d'York se retrouve au cœur d'un scandale, à caractère financier cette fois. La rente que lui verse sa mère ne semble pas suffisante pour régler les dépenses de ses nombreux voyages d'agrément. Il a donc servi d'intermédiaire à des sociétés qui lui ont généreusement graissé la patte, une attitude incompatible avec sa charge mais dont il ne parait pas se soucier.

Le prince Andrew, duc d'York
Le prince Andrew n'a plus vraiment de raison de bomber le torse © Chris Jackson/Empics Entertainment/Photo New

Outre-Atlantique, Meghan Markle n'en finit pas d'utiliser un titre somme toute bien commode pour négocier des contrats juteux. Après avoir accumulé les mensonges lors de la fameuse interview où elle jouait la martyre, elle a maintenant reconnu avoir omis des détails qui contredisent ses dépositions devant la cour de Londres, des excuses tardives synonymes de parjure mais sera-t-elle poursuivie ? Rien n'est moins sûr et pourtant... Ses dernières apparitions ne font qu'écoeurer un peu plus les sujets de Sa Très Grâcieuse Majesté. Ridicule dans un manteau en laine et col roulé par 28°c à New York, houspillant son époux lors d'une récente réception, en robe décolletée signée Caroline Herrera, Meghan vient encore d'accorder une interview à la télévision américaine avec une séquence de caméra cachée durant laquelle elle gémit devant des vendeurs de rue.

Les ducs de Sussex, le prince Harry et Meghan Markle
Les ducs de Sussex, Harry et Meghan, ne cessent de défrayer la chronique. Leur comportement fait grincer des dents © Ndz/Starmaxinc.Com/Empics Entertainment/Photo News

Ce besoin irrépressible d'attirer l'attention sur sa petite personne frise l'obsessionnel d'autant qu'il faut bien l'admettre, l'épouse du prince Harry n'a vraiment rien à dire. D'actrice de seconde zone, elle a enfin trouvé cette lumière qu'elle exploite au mépris de toute dignité, menant un Windsor déboussolé par le bout du nez. Beaucoup préféreraient ne pas les voir retraverser l'Atlantique pour les cérémonies envisagées lors du jubilé de la Reine. Leur présence serait des plus embarrassantes et ce couple dissident a vraiment tout fait pour en être exclu. Profondément attristée, la granny la plus célèbre du royaume n'avait vraiment pas besoin d'endurer les caprices de cette créature aussi égoïste que narcissique.

La princesse Delphine de Belgique
La princesse Delphine de Belgique dansera dans une célèbre émission de télévision. Est-ce bien sa place ? © DR

Exploiter son patronyme semble désormais chose courante et la Belgique doit désormais compter sur la princesse Delphine pour bousculer les media, pas toujours de la façon la plus élégante. Être artiste ou ne pas l'être, là est la question. Avoir un titre et se comporter en princesse... voilà qui relève de l'art. Vendre ses robes imprimées ou des voitures customisées, se donner en spectacle en dansant comme une midinette, pourquoi pas finalement, mais attirer l'attention sur le nœud rose contre le cancer du sein n'est-il pas plus louable ? Peut-on encore espérer un certain idéalisme, voire un peu de panache, ou l'aspect mercantile a-t-il définitivement pris le dessus ?

Le prince Nicolas de Roumanie
Le prince Nicolas de Roumanie © DR

En Roumanie, alors que certains voudraient un retour de la monarchie et que la princesse Margarita, gardienne de la couronne, a fait un discours remarqué devant le corps diplomatique, condamnant l'instabilité politique qui mine son pays, l'acquittement de Nicolas, son neveu, soulage ses partisans. Pour rappel, le jeune homme avait tenté de visiter son grand-père le roi Michel, dans sa retraite suisse, avant qu'il ne décède. Par ordre de sa tante, il avait été refoulé et une plainte pour violation de domicile avait même été déposée. Nicolas qui avait perdu son titre et avait été écarté de la succession pour des raisons qui n'ont jamais été précisées, a donc été acquitté par le tribunal de Nyons après l'audition des personnes prenant soin du roi défunt. La princesse Margarita qui était absente pour raisons médicales s'envolait pourtant ce même jour pour la Belgique. Si le pays redevenait royaume, il serait opportun de statuer sur l'avenir car, à l'heure actuelle, les princesses Helena, Maria, Sofia ou Irina sont les solutions temporaires d'un futur compromis.

Triste temps pour les supporters d'un système pourtant éprouvé qui, espérons-le, a encore de belles années devant lui. Et s'il a besoin d'être dépoussiéré, évitons de le vider de sa substantifique moelle !

Publicité

Tous les articles

Publicité