Inscrivez-vous à notre newsletter

Christophe Vachaudez

16 January 2023

Le roi Philippe avait fait le déplacement, retrouvant le prince Albert II de Monaco, comme lui lointainement apparenté aux Bade. On reconnaissait également la princesse héritière de Liechtenstein, le prince Hassan de Jordanie et sa fille la princesse Soumaya, le landgrave Donatus de Hesse représentant le roi Charles III, et son épouse Floria, le prince Gottfried de Hohenlohe-Langenburg représentant la princesse Anne, et son épouse Saskia, et le prince Berthold de Bade, neveu du défunt, représentant le prince Edward. La princesse Caroline de Monaco avait fait le déplacement, aux côtés de son fils Pierre Casiraghi, tout comme le prince et la princesse Guillaume de Luxembourg, le prince et la princesse Ernst-August de Hanovre, le prince et la princesse Georg-Friedrich de Prusse, le prince et la princesse Alexander de Schaumbourg-Lippe, le duc de Wurtemberg et sa mère Marie, le prince Karl de Hohenzollern-Sigmaringen, les princes héritiers de Saxe-Cobourg-Gotha, le prince Leopold et la princesse Ursula de Bavière, le prince Christophe de Schleswig-Holstein, le duc Christophe d’Oldenbourg, la duchesse Fleur de Wurtemberg, la comtesse Bettina Bernadotte et le comte Jörg, son frère, le prince Nicolas de Serbie, neveu du défunt, les archiducs George et Sophie d’Autriche, la duchesse Donata de Mecklembourg, la princesse de Waldeck-Pyrmont et son fils, les princes de Leiningen, les princes de Waldbourg-Zeil, le prince de Quadt, les princes d’Isenbourg, le prince Georges de Hohenberg, le prince Antoine de Fürstenberg, le prince de Löwenstein-Wertheim-Rosenberg et bien d’autres.

Le roi Philippe et le prince Albert de Monaco © DR

Max de Bade était le fils de la princesse Théodora de Grèce, sœur aînée du duc d’Edimbourg, et par là-même un cousin du roi Charles III. Son fils, le prince Bernhard, le représenta d’ailleurs aux funérailles de la reine Elisabeth II. L’absence de la famille royale britannique n’a d’ailleurs pas fait très bonne impression.

Le margrave Max de Bade et son épouse l'archiduchesse Marie Valérie d'Autriche-Toscane © Haus von Baden

Aussi titré duc de Zähringen, le margrave était un ami de la reine Sofia d’Espagne qui, comme sa soeur la princesse Irène de Grèce, a fait ses études au collège de Salem, installé au cœur même du château ancestral des Bade. Ce véritable vaisseau de pierres, construit non loin des rives du lac de Constance, sert de cadre depuis des siècles à la plupart des événements familiaux. C’est ici qu’en 1966, Max de Bade avait épousé civilement l’archiduchesse Marie-Valérie d’Autriche-Toscane, une descendante directe de l’empereur François-Joseph et de son épouse Sissi. Le couple a eu quatre enfants : la princesse Marie-Louise et les princes Bernard, Léopold et Michael. Déjà en charge de gérer le patrimoine ancestral et les domaines viticoles familiaux depuis 1998, l’aîné des fils succède désormais à son père comme chef de maison. En 2001, il s’est uni à Stephanie Kaul, une compatriote, et est père de trois fils : Léopold, Frédéric et Charles-Guillaume. Le nouveau margrave et sa famille ont invité l’assistance à soutenir l’association GermanAid Baden en mémoire de son fondateur le margrave Max. Existant depuis, 1982, elle vient au secours des réfugiés dans le tiers monde.

Le château de Salem, résidence de la famille de Bade © DR

C’est ici qu’en 1966, Max de Bade avait épousé civilement l’archiduchesse Marie-Valérie d’Autriche-Toscane, une descendante directe de l’empereur François-Joseph et de son épouse Sissi. Le couple a eu quatre enfants : la princesse Marie-Louise et les princes Bernard, Léopold et Michael. Déjà en charge de gérer le patrimoine ancestral et les domaines viticoles familiaux depuis 1998, l’aîné des fils succède désormais à son père comme chef de maison. En 2001, il s’est uni à Stephanie Kaul, une compatriote, et est père de trois fils : Léopold, Frédéric et Charles-Guillaume.

La margravine douairière de Bade et son fils Bernard, nouveau chef de maison, et son épouse Stéphanie © DR

Le nouveau margrave et sa famille ont invité l’assistance à soutenir l’association GermanAid Baden en mémoire de son fondateur le margrave Max. Existant depuis, 1982, elle vient au secours des réfugiés dans le tiers monde.

Photo de couverture : © Haus von Baden

Mongolie

Mode & Accessoires

Agenda

Belgique, Stavelot

Du 11/05/2023 au 14/05/2023

Publicité

Tous les articles

Publicité

Tous les articles