Christophe Vachaudez

15 January 2018

© Droits réservés

Les années ont passé et certains ont déjà oublié que le monarque a joué un rôle déterminant dans la transition vers la démocratie. Comme de coutume, le chef d'état a prononcé un discours officiel dans la salle du trône du palais royal de Madrid afin de déterminer l'orientation de la politique militaire pour les mois à venir.

 
 © Droits réservés

Il ne manque pas de revenir sur le bilan de l'année écoulée, décernant des médailles aux soldats qui se sont illustrés dans l'exercice de leur fonction. La ministre de la Défense, Maria Dolores de Cospedal, dont c'était le baptême du feu, s'est elle aussi adressée à l'assemblée. En robes longues, uniformes ou jaquettes, l'assistance se composait du Président du gouvernement, des hauts responsables du Ministère de la Défense et des trois armées (terre, mer, air), des représentants de la garde civile et des vétérans ainsi que des membres des ordres militaires de San Fernando et San Hermenegildo.

 
 © Droits réservés

Ce jour solennel trouve ses origines sous le règne du roi Charles III (1716-1788) et commémore la prise de Minorque aux Britanniques en 1782 grâce à une coalition franco-espagnole de 52 navires et les forces de l'infanterie de la marine royale.

 
 © Droits réservés

Le roi Felipe a inspecté les troupes alignées dans le patio de l'armée, devant le palais. des cérémonies similaires ont lieu dans les territoires éloignés comme sur l'île de Tenerife ou encore à Ceuta et Melilla, enclaves espagnoles au Maroc.

Publicité

Tous les articles

Publicité