Rédaction

31 October 2014

La famille doit sa bonne fortune à un ancêtre qui, à l'avènement de la reine Anne en 1702, devint commandant en chef des troupes britanniques et plus tard généralissime des armées alliées durant la guerre de succession d'Espagne. De cette époque datent les titres, les honneurs et surtout l'immense palais de Blenheim offert pour commémorer la victoire de la bataille éponyme en 1704.

LE palais de Blenheim© Droits réservés

Ce cadeau conçu par l'excellent architecte John Vanbrugh a été classé au Patrimoine mondial de l'Unesco et demeure l'un des sites les plus visités de Grande-Bretagne. Toutefois, avec ses 187 pièces (il surpasse Buckingham et Windsor Castle) et un domaine de 809 ha, l'immense bâtisse nécessite des efforts de maintenance herculéen et le duc avait coutume de dire, en plaisantant, que la bataille de Blenheim ne s'arrêterait jamais. Âgé de 88 ans, John Spencer-Churchill avait quelque peu défrayé la chronique en se mariant quatre fois, d'abord avec Susan Hornby de qui il eut trois enfants, ensuite avec Athina Livanos, ex-épouse d'Aristote Onassis, puis avec la comtesse Rosita Douglas, une soeur d'Élisabeth, duchesse Max-Emmanuel en Bavière, de qui il eut trois enfants, et finalement avec Lily Sahni, ex épouse d'un milliardaire indien. Le personnel du palais formait une haie d'honneur au corbillard hippomobile utilisé depuis des siècles par la famille. Son fils aîné, Charles-James Spencer-Churchill, marquis de Blandford, est devenu le douzième duc de Marlborough.

Publicité

Tous les articles

Publicité