Rédaction

04 August 2017

© Christophe Licoppe/Photo News

Le roi Philippe et la reine Mathilde, accompagnés du Commodore Timothy Lawrence, époux de la princesse Anne, des ducs de Cambridge et de la première ministre Theresa May étaient présents pour commémorer le centenaire du début de la bataille de Passendaele. Le prince William et le souverain belge ont pris la parole pour rendre hommage aux victimes de cette hécatombe et pour souligner les bonnes relations existant toujours entre la Belgique et la Grande-Bretagne.

 
 © Christophe Licoppe/Photo News

Un dépôt de gerbes a clôturé la cérémonie du souvenir en présence des représentants des 19 pays ayant pris part au combat. Près de 200 membres de famille de soldats ayant péri ici ont également assisté à cet instant suspendu suivi d'une vaste reconstitution son et lumière avec comme toile de fond la halle aux draps d'Ypres. L'actrice Helen Mirren avait prêté sa voix pour les commentaires, lourds de sens.

 
 © Pool / Photo News / Belga / Doppagne-Maeterlinck/Photo News

Le lendemain, le prince de Galles, au nom de sa mère la reine Elizabeth, a rejoint son fils et sa bru qui rentraient d'un voyage officiel en Pologne et en Allemagne, et les souverains belges pour un moment de recueillement au cimetière de Tyne Cot à Zonnebeke. Winston Churchill parlait de cet endroit comme le plus sacré qui soit au monde pour les Britanniques.

 
© Pool / Photo News / Belga / Doppagne-Maeterlinck/Photo News 

Près de 325.000 alliés et 260.000 allemands ont perdu la vie lors de cette bataille infernale. Pas moins de 12.000 soldats ont été enterrés en ces lieux aux impressionnants alignements de stèles. Une parade militaire et un lâcher de coquelicots ont ponctué cette journée qui rend hommage au sacrifice de ces milliers de jeunes gens, morts bien trop tôt.

Publicité

Tous les articles

Publicité