Rédaction

06 September 2014

© Droits réservés

Le comité national mis sur pied pour élaborer le calendrier festif a choisi Maastricht afin de souligner la parfaite intégration du pays dans l'Union européenne, 200 ans après que le Congrès de Vienne ait remodelé la carte du Vieux Continent. Á l'époque, la Belgique comme le Luxembourg faisaient partie du Royaume-Uni des Pays-Bas. Clin d'oeil qui n'a pas découragé le roi Philippe et la reine Mathilde comme le grand-duc Henri et la grande-duchesse Maria-Teresa pour traverser la frontière et rejoindre le Président allemand, son épouse et les hôtes du jour, le roi Wilhem Alexander et la reine Maxima pour commémorer cet anniversaire dans la bonne humeur.

De gauche à droite: le roi et la reine Maxima des Pays-Bas, Joachim Gauck, président de l'Allemagne et son épouse, le grand-duc et la grande-duchesse Henri du Luxembourg et le roi et la reine Philippe de Belgique © Droits réservés

Heureux de se retrouver, les souverains du Benelux ne seront pas avares en sourires et en accolades...une vraie entente cordiale entre Nassau et Saxe-Cobourg.

De gauche à droite: le grand-duc et la grande-duchesse Henri du Luxembourg,  le roi et la reine Philippe de Belgique le roi et la reine Maxima des Pays-Bas © Droits réservés

Durant ces deux années, le développement démocratique de l'état sera le fil conducteur des réjouissances et Wilhem Alexander et Maxima ne manqueront pas de rallier les Antilles néerlandaises pour les associer au programme. Les organisateurs souhaitaient revenir sur les avancées importantes de la démocratie batave, qu'il s'agisse du droit de se rassembler librement, de la liberté d'éducation et d'association, de l'abolition de l'esclavage dans les colonies à la création du premier parlement aux Antilles ou de la naissance de la charte du royaume des Pays-Bas qui fut créée voici juste soixante ans.

Il fallait bien quatre chefs d'état pour cette occasion unique !

Publicité

Tous les articles

Publicité