Rédaction

18 May 2016

© Dirk Waem - Belga

L'épouse du roi Albert, dont la passion pour la musique n'était point feinte, prit l'habitude d'assister à la plupart des prestations. En 1965, quand elle meurt, le concours passe sous le haut patronage de la reine Fabiola qui va, elle aussi, s'investir avec une constance exemplaire, venant aux épreuves et rencontrant les finalistes avec un plaisir non dissimulé. En 2013, ce sera au tour de la reine Mathilde de reprendre le flambeau. Jouant elle-même du piano, elle ne peut que se sentir concernée par cette session 2016. Le palais a récemment révélé que la souveraine, non contente de prendre des cours pratiques, recevait une formation en musicologie de Catherine Miller, professeur belge enseignant à l'IMEP, l'Institut supérieur de musique et de pédagogie de Namur. Cette année, la Reine s'est rendue aux demi-finales prestées à Flagey à de nombreuses reprises. Elle a notamment emmené le prince Emmanuel. Lors des finales qui auront lieu au Palais des Beaux-Arts, la souveraine a d'ores et déjà annoncé la venue de son amie Maxima, une bien belle publicité pour une manifestation de renommée mondiale !

© droits réservés

Publicité

Tous les articles

Publicité