Inscrivez-vous à notre newsletter

Christophe Vachaudez

23 August 2022

La reine Rania, Mademoiselle Rawja Khaled, le prince Hussein et le roi Abdallah II

D’après les informations diffusées par la cour hashémite, elle serait la cadette d’une fratrie de quatre enfants. Agée de 28 ans, comme son futur époux, Rajwa a étudié l’architecture à l’Université de Syracuse à New York. Le roi Abdallah accompagné de son oncle, le prince Hassan, de son fils cadet, le prince Hashem, de deux de ses frères, les princes Ali et Hashim, et de deux de ses cousins, les princes Ghazi et Rashid, a fait le voyage à Riyadh pour la cérémonie officielle.

La reine Rania faisait aussi partie du voyage et a confié sur Instagram qu’elle était heureuse d’avoir maintenant une troisième fille. Par ce mariage, la future princesse Rajwa s’engage à seconder son mari et à devenir, un jour lointain, la prochaine reine de Jordanie, un destin qui semble tout tracé mais qui comporte bien des embûches. Les jeunes gens qui se connaissent depuis quelque temps ont sans doute longuement discuté des enjeux de leur union.

Le prince Hussein a emboité le pas à sa sœur la princesse Iman qui, à son tour, s’était fiancée cet été, un double bonheur pour le couple royal hashémite. La bague qu’il a offerte à l’élue de son cœur se compose d’un diamant poire très pur flanqué de brillants. Les fiancés ont laissé éclater le bonheur devant l’objectif du photographe néerlandais Albert Nieboer, seuls, ou entourés des leurs.

© Royal Hashemite Court

Si Hussein avait coiffé le keffieh, ce foulard traditionnel à damiers rouges et blancs, Rajwa avait jeté un voile lâche sur ses longs cheveux noirs. Pour les trois autres portraits officiels, elle était vêtue à l’occidentale, dans la continuité de la reine Rania qui a toujours milité pour la liberté des femmes.

© Royal Hashemite Court/Albert Nieboer/AP Images

Né le 28 juin 1994, le prince héritier a intégré la King’s Academy à Madaba, un établissement créé par son père. Il y a obtenu son baccalauréat en 2012 avant de décrocher un diplôme en sciences politiques à l’université de Georgetown à Washington en 2016. Il a complété sa formation à l’Académie royale militaire de Sandhurst en 2017. Aucune date n’a été avancée pour le mariage mais, déjà, on peut supposer que la plupart des monarchies du vieux continent y seront représentées, eu égard aux liens étroits d’amitié existant depuis bien longtemps entre Amman et les familles royales d’Europe, régnantes ou déposées .

Publicité

Tous les articles

Publicité