Rédaction

24 May 2017

© Matteo Chinellato / Ipa/Empics Entertainment/Photo New

Si on s'attendait à la voir à la Clôture de la quinzaine de l'Octave, sa présence à Cannes a créé la surprise à plus d'un titre. En robe longue immaculée le jour de l'ouverture officielle du festival, elle a éclipsé pas mal de vedette, aux côtés du prince Guillaume, du premier ministre Xavier Bettel et du ministre de la culture luxembourgeois. La politique attractive soutenue par le gouvernement a boosté l'industrie audiovisuelle du pays qui attire de plus en plus les producteurs pour des partenariats ou des tournages.

 
 © Benainous+Catarina+Perusseau/Allpix Press/Photo News

Stéphanie et ses époux avaient d'ailleurs tenu à rencontrer tous les membres du Film Fund Luxemburg lors d'une soirée sur la Croisette. Pour la circonstance, la princesse avait revêtu une tunique pantalon bariolée du plus bel effet, acclamée par les critiques Fashion. Un peu avant, c'est à Venise que l'on retrouve le couple venu visiter le pavillon luxembourgeois à la Biennale, une démarche qui prolonge logiquement l'intérêt que Stéphanie et Guillaume manifestent à l'artisanat et la création artistique nationale. Quelques jours auparavant, dans une robe déstructurée rouge, la grande-duchesse héritière a presque volé la vedette à la duchesse de Cambridge qui représentait la Grande-Bretagne pour la célébration du 150e anniversaire du Traité de Londres.

 
 © Droits réservés

Sa signature mit fin à une crise entre la France de Napoléon III, qui souhaitait racheter le Luxembourg à la couronne néerlandaise, et la Prusse qui s'y opposait. Stéphanie a guidé l'épouse du prince William à la découverte de la vieille ville avant une réception au palais grand-ducal en présence des souverains, du prince Guillaume et de la princesse Alexandra. Aux côtés de son époux, Stéphanie s'affirme maintenant comme une ambassadrice de choix pour son pays d'adoption et tout le monde s'en réjouit.

Publicité

Tous les articles

Publicité