Inscrivez-vous à notre newsletter

Florence Hernandez

14 February 2024

Si les belges boivent chaque année 300 millions de bouteilles, tous vins confondus, ce que l’on sait moins, c’est que trois millions d’entre elles sont issues de propriétés belges ! Avec une production qui représente moins d’1,5 % de sa consommation, la Belgique possède depuis longtemps un véritable savoir-faire œnologique. Pour preuve, l’âge d’or de son vignoble oscille entre le XIIIe et le XVIe siècle, bien que l’on élabore du vin dans tout le sillon de la Meuse depuis le IXe siècle grâce aux moines cisterciens. À la fin du Moyen Âge, les abbayes possèdent toutes un vignoble, à l’image de celui de Villers-la-Ville, clos de murs et dont on retrouve déjà des traces dans un document datant de… 1312 ! Mais il faudra attendre la fin du XXe siècle pour que le vignoble belge nous fasse découvrir ses pionniers d’excellence. C’est le mérite de cette renaissance qui a permis de redonner au vin belge son rang au sein de la viticulture européenne.

En 2019, le pays comptait 154 vignerons, 198 en 2020, 259 en 2022… Une progression principalement concentrée dans les régions de Wallonie et de Flandre pour une superficie totale de 800 hectares. Alors que la Flandre comptait environ deux fois plus de vignerons en 2021, sa voisine a peu à peu, rattrapé son retard. Si 40 % des viticulteurs du pays sont wallons, plus de 60 % d’entre eux sont spécialisés dans la production de vins effervescents vifs, frais et élégants. Des bulles belges dont la réputation a été maintes fois récompensée par des médailles nationales et internationales, à l’image du Ruffus que tous les amateurs de fines bulles connaissent et apprécient sous son petit nom de “champagne belge”. Croulant sous les honneurs et les compliments des guides, chaque cuvée produite par ce domaine est un hommage à l’excellence, mais en boire est devenu un privilège, tant le Ruffus est victime de son succès ! Situé à Haulchin, près de Binche, au lieu-dit “Les Agaises”, à flanc d’un beau coteau exposé plein sud et posé sur une veine de craie semblable à celle du terroir champenois, ce domaine est – avec ses 60 hectares – le plus grand producteur de vins effervescents de Belgique. Une aventure qui a débuté en 2002 sur deux hectares seulement et qui a contribué à conférer au vignoble wallon ses lettres de noblesse.

Autre grand succès commercial dans le Hainaut, le Chant d’Éole. Sur 52 hectares, ce domaine produit des vins de qualité premium, comme son Brut Blanc de Blancs et le Chant d’Éole Réserve, deux vins multiprimés, notamment au très sélect concours du Meilleur Vin belge. Le domaine étend son savoir-faire à l’œnotourisme via deux restaurants chapeautés par Benoît Neusy, des visites guidées et des dégustations, des afterworks et de nombreux événements privés ou professionnels conçus sur mesure.

Le Domaine W, quant à lui, peut s’enorgueillir d’être le premier vignoble belge certifié en bio et biodynamie. Et il peut en être fier ! Car réaliser du vin sans ajouts d’intrants s’avère un énorme défi au vu du climat, un obstacle bien compliqué à surmonter pour les vignerons belges certifiés en biodynamie. Fier de faire partie du programme agroenvironnemental cofinancé par l’Union européenne et la Région wallonne, ce vin est si apprécié des grands amateurs que pour être sûr de pouvoir satisfaire ses plus fidèles fans, le Domaine W a eu la bonne idée de créer le Club W, avec un système d’allocations mis en place pour les membres.

Côté climat, mettre le Nord en bouteille a aussi été l’une des grandes difficultés auxquelles s’est confrontée Vanessa Wyckmans-Vaxelaire qui travaille ses vins en bio. À la tête du château de Bioul, un domaine présent au sein de sa famille depuis 1896, Vanessa fait partie des précurseurs de la viticulture “à la wallonne”. Grâce à un travail minutieux sur ses onze hectares de vignes et à ses chais, le domaine a été gratifié de l’AOP. Le château de Bioul est célèbre pour sa viticulture parcellaire et ses techniques innovantes, à l’image des “œufs en béton” qu’utilise sa maître de chai pour vinifier une partie des vins blancs et rouges. Les vins ainsi élevés dans des œufs offrent une fraîcheur et un fruité inégalés, à l’image de la cuvée Mossiat. Cristallin et minéral ce vin blanc a non seulement été élevé neuf mois en cuves ovoïdes, mais il a aussi été bercé par des ondes musicales. Un must !

Le Château de Bioul

Peu connus du grand public et rarement mis en avant par les vignerons eux-mêmes, les vins belges sont classés en AOP (Appellation d’origine protégée), AOP Côtes de Sambre et Meuse – en aval et en amont de l’Oise et de la Sambre –, AOP Vin mousseux de qualité et crémants de Wallonie, qui concerne toute la région wallonne, AOP Haspengouwse Wijn, AOP Hagelandse Wijn et IGP (Indication géographique protégée), comme celle des vins de Pays des Jardins de Wallonie ou l’IGP Vlaamse Landwijn. Si le cahier des charges des Appelations d’origine protégée est moins strict ici qu’en France, les choses sont appelées à évoluer à court terme avec le développement rapide des surfaces cultivées et le réchauffement climatique. Si certains vignobles remplacent désormais des vergers qui n’étaient plus rentables, d’autres sont plantés dans des lieux insolites, comme sur les terres d’une carrière, à l’image du  domaine coopératif du Blanc Caillou, à l’ouest de Charleroi. Bref, ces vignobles cultivent leur différence… avec un point commun : leur dimension à taille humaine.

Côté cépage, la diversité est telle qu’en Wallonie on en retrouve plus de trente différents. Les plus connus sont le pinot noir, le pinot gris, le chardonnay, le müller-thurgau et le cabernet blanc, auxquels s’ajoutent le régent en rouge, le solaris et le johanniter (proche du riesling) en blanc, originaires d’Allemagne.

Preuve de l’engouement pour le vin belge, Colruyt lui-même se lance dans la production de vins biologiques. Avec, pour commencer, quatre hectares de vignes dans le Pays des Collines, entre Escaut et Dendre, à Frasnes-lez-Anvaing. L’ambition du groupe est de lancer sur le  marché, d’ici 2026, les premières bouteilles de son propre vin, en version tranquille. Pour les amateurs à la recherche de nouvelles  expériences gustatives, les vins belges et leurs terroirs offrent des découvertes inattendues.

Béatrice Serre Genesis Coffee Table 2016

Maison & Décoration

Publicité

Agenda

Belgique, Saint-Josse-ten-Noode

Du 21/03/2024 au 21/03/2024

Tous les articles

Publicité