Sarah Belmont

23 March 2022

Beau Rivage

Beau Rivage

© DR

Bien que proche du centre-ville, le port d’Ouchy inspire un sentiment d’exotisme, à Lausanne. Un exotisme qui transparaît dans le nouveau logo du Beau-Rivage, palme colorée depuis peu en bleu, afin d’évoquer le continuum infini du ciel, une vue époustouflante sur le lac Léman et l’air pur des montagnes qui se profilent à l’horizon. L’espace ne contribue pas seul au dépaysement recherché par la clientèle citadine. Le temps invite lui aussi au voyage…

Beau Rivage

© DR

L’histoire du Beau-Rivage, premier hôtel de luxe de Lausanne, débute il y a 160 ans exactement sous la direction d’Alexandre Rufenacht, mais c’est Jacques Tschumi qui, une cinquantaine d’années plus tard, fera du palace une référence en matière d’art de vivre “à la suisse”. On doit à ce visionnaire anti-conformiste la création de l’École hôtelière de Lausanne, connue pour dispenser les meilleures formations dans ce domaine au monde, et l’adjonction d’une aile de 123 chambres à la bâtisse originelle. Entre les deux édifices se dresse depuis une imposante Rotonde au toit Renaissance.

Beau Rivage

© DR

Si les murs de l’institution lausannoise pouvaient parler, ils nous répéteraient peut-être les conversations de ses prestigieux résidents, de Charles Chaplin au Dalaï-Lama, en passant par Elton John, Grace Kelly, y compris Le Magnifique Jean-Paul Belmondo qui vient de nous quitter… “À l’hôtel Beau-Rivage, j’ai tout trouvé : le calme, la courtoisie, la confiance. J’y ai aussi rencontré toute une équipe exceptionnelle et amicale”, dixit Jeanne Moreau. Et Gabrielle Chanel d’y poser ses valises en 1946, avant d’acquérir une villa dans les hauteurs de Lausanne. Le Beau-Rivage aurait servi d’inspiration à Albert Cohen pour son roman Belle du seigneur. Entre célébrités et têtes couronnées, le livre d’or déborde d’éloges, aujourd’hui accrochés, photos en noir et blanc à l’appui, aux murs du sous-sol.

Beau Rivage

© DR

Beau Rivage

© DR

En 2005, l’inauguration du spa ouvre un nouveau chapitre dans l’histoire du lieu. Nous avons eu la chance d’y rencontrer Dimitra Kontoyannatos, naturopathe d’une douceur et d‘une perspicacité à toute épreuve, à même non seulement de cerner vos besoins, mais aussi de vous les expliquer avec pédagogie. Libre à tout un chacun d’appliquer ensuite ses conseils. Sous ses doigts guérisseurs et aguerris, nous avons pu profiter d’un massage oriental, lequel privilégie moins la pression que la lenteur. Chaque manipulation agit en profondeur car synchronisée à la respiration. C’était l’un de ses derniers soins ! Dimitra se consacrera désormais pleinement à son rôle de Wellness Concierge, poste qui s’inscrit dans une offre en cours de préparation.

Beau Rivage

© DR

Après la rénovation réussie du Spa Cinq Mondes, sous la férule d’Alexandre Pierart (Suprem Architectures), le Beau-Rivage s’apprête à lancer un programme de bien-être et fitness inédit. Exit les formules préconçues ! Le mot d’ordre, ici, n’est autre que le sur-mesure. Les exemples qui figureront, dès le début de l’année prochaine, sur le site de l’établissement, ne seront pas figés dans le marbre. Vous pourrez consulter qui vous voudrez quand vous voudrez, au rythme qui vous conviendra. Si vous signalez en amont votre désir de prendre soin de vous, des produits healthy seront mis en avant dans votre mini bar ; des programmes de méditation et un tapis de yoga, dans la tablette et dans le placard de votre chambre. Cette idée de pouvoir trouver ou retrouver, au sein d’un hôtel-destination, “le plaisir d’une vie saine” revient à Nathalie Seiler-Hayez, la directrice générale du Beau-Rivage.

Beau Rivage

© CHRISTIAN COIGNY & THIERRY ZUFFEREY

Les équipes de bien-être travailleront – c’est déjà le cas, mais il s’agit de pousser cette logique le plus loin possible – main dans la main avec les chefs de l’établissement. À commencer par Anne-Sophie Pic. Sous l’intitulé d’“imprégnation absolue”, la cheffe triplement étoilée officie le mariage de saveurs inattendues, débusquées par des techniques aussi variées que l’infusion, le fumage ou la marinade. Au sous-sol cohabitent le restaurant japonais Miyako, dont le terrasse donne sur le lac, et le Café Beau-Rivage : les filets de perche et l’omble chevalier meunière comptent parmi ses spécialités. Le Wall of Fame susmentionné y donne accès. C’est dans ce couloir tapissé de visages et signatures célèbres que le Musée de l’Elysée, en passe de déménager près de la gare, dans un nouveau quartier appelé PLATEFORME 10, exposait à l’occasion son fonds photographique.

Anne Sophie Pic Beau Rivage Lausanne

Anne Sophie Pic Beau Rivage Lausanne

Anne Sophie Pic Beau Rivage Lausanne

Parlant art, le sculpteur suisse Édouard-Marcel Sandoz se trouve à l’origine de la Fondation homonyme qui détient, à ce jour, la majorité des parts du Beau-Rivage Palace SA. Ce qui peut paraître un détail donne une nouvelle résonance aux œuvres exposées aux quatre coins de l’hôtel. Les fruits en céramique dispersés dans le jardin ne tarderont pas à rejoindre les collections permanentes de l’établissement. Ces créations sont signées de la designer brésilienne Lisa Pappon. Actuellement en travaux, le hall de l’aile Beau-Rivage aurait un jour abrité une sculpture monumentale du maître colombien Fernando Botero. Pour découvrir ou redécouvrir le faste de cette entrée historique, dont Pierre-Yves Rochon entreprend actuellement la rénovation, il faudra revenir d’ici la fin de l’année. À très bientôt donc !

Informations supplémentaires

Adresse

Hôtel Beau-Rivage Palace
Chemin de Beau-Rivage 21
1006 Lausanne, Suisse

Téléphone

+41 21 613 33 33

Réservations

ICI

Publicité

Tous les articles

Publicité