Inscrivez-vous à notre newsletter

  • HLCÉ

François Didisheim

30 April 2024

Stefan Dossche est plein d’idées pour le futur de la maison Marie Siska qu’il veut faire évoluer avec son temps : « Nous continuons à investir dans notre entreprise. Il y aura des panneaux solaires sur le toît qui fourniront une grande partie de l’électricité, il y aura des stations de recharge pour les voitures des clients et le château gonflable sera remplacé par un air hockey. Les 7 chambres de l’hôtel seront aussi rafraîchies aux goûts du jour. »

Les célèbres moules des inimitables gaufres des chez Siska, les madeleines de Proust des Belges © Marie Siska

Le Zoute, si paisible d’habitude, est encore et toujours secoué par le décès de l’emblématique Léopold Lippens, feu son bourgmestre. Une situation que notre interlocuteur dit avoir anticipée : « Je savais, à la mort du comte Léopold Lippens, que rien ne serait plus jamais comme avant. Il est impossible de succéder sans problème à un homme aussi charismatique, qui avait de l’autorité, était respecté de tous et était aussi un visionnaire. » Avant de faire une comparaison franche, mais assumée : « C’est exactement comme dans un pays qui a connu des années de dictature, lorsque le dictateur tombe, c’est le chaos, parce que les gens ne sont pas habitués à ne pas être contrôlés. » Voilà qui est dit sans détour !

Stefan Dossche, descendant, héritier et garant de la tradition des Siska © DR

Stefan Dossche a aussi ses idées bien à lui, sur ce dont Le Zoute a besoin pour poursuivre son développement : « Il faut des entrepreneurs motivés qui lancent de beaux projets, comme on en voit dans les endroits branchés à l’étranger ; quelques bars à cocktails, des restaurants de nuit avec des animations, des commerces sur la digue avec de la musique live en début de soirée. Quelques beaux hôtels, boîtes de nuit, etc. Un marché hebdomadaire sur la place d’Oosthoek serait également le bienvenu. Attirer les grandes marques de mode que nous n’avons pas encore dans nos rues commerçantes devrait également être une priorité, car il y a un marché pour cela. Le nouveau projet de casino semble intéressant et sera, je l’espère, bientôt une réalité. » Ah, si Stefan était politicien…

© Marie Siska

© Marie Siska

On le voit, notre homme n’a pas peur de dire ce qu’il pense, même à le dire tout haut… et fort. D’ailleurs, n’y aurait-il pas là un message aux prétendants bourgmestre et échevins des prochaines élections de cette année ? Pour en savoir plus, rendez-vous dans le magazine Zoute Paper de printemps, disponible ici.

Newsletter Lobby du 19 avril 2024, rédigée par Charles-Albert de Romrée et François Didisheim, fondateur de Lobby. Retrouvez Lobby, la revue des cercles du Pouvoir, ici

boutique Charvet à Paris

Boutiques

Paris

Publicité

Tous les articles

Publicité