Inscrivez-vous à notre newsletter

François Didisheim

05 July 2022

Commençons par le commencement : qu’est-ce que Bit4you ? Ses cofondateurs la définissent comme « la première plateforme d’échange de crypto-actifs opérant au niveau européen à partir de la Belgique ». Et ils font une fierté de cet ancrage belge. Mais puisqu’on a promis d’être pédagogue, rappelons ici ce que ce sont des crypto-actifs. Il s’agit d’actifs numériques virtuels. Afin d’effectuer des transactions d’actifs virtuels entre deux ou plusieurs personnes et de les valider, les crypto-actifs utilisent la technologie de la blockchain. En bref, tout l’historique des transactions est inscrit et conservé dans un registre (une base de données) décentralisé (sans autorité centrale), en utilisant un protocole informatique crypté. Ces actifs ne requièrent pas de « tiers de confiance », c’est-à-dire une institution qui vérifie les transactions et empêche toute sorte de fraude.

Les crypto-actifs échangés par Bit4you

On le comprend, les cryptos bénéficient d’une grande liberté qui n’est pas sans danger. Mais chez Bit4you, on se veut irréprochable. Marc Toledo, CFO de la plateforme, explique : « Nous travaillons continuellement à respecter toutes les réglementations existantes et nous nous efforçons d’être en ligne avec tous les processus de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Nous sommes convaincus que la création d’un environnement sûr pour nos clients est la clé pour l’avenir de notre entreprise ».

Marc Toledo, Sacha Vandamme et José Zurstrassen, l'équipe de Bit4you

La plateforme "bit4you" est dirigée par trois experts des technologies de l'information : de gauche à droite, Marc Toledo, Sacha Vandamme et José Zurstrassen © DR

Leur avenir justement, c’est de cela dont il est question. On l’a dit, Bit4you a lancé une levée de fonds via Beebonds, une plateforme de financement alternatif (crowdlending) agréée par la FSMA. BeeBonds met en relation directe des investisseurs et des porteurs de projets à la recherche de financement complémentaire de 500K à 5M€ de quasi fonds propres. Composée de professionnels de la finance issus du monde boursier, c’est une équipe expérimentée qui est aux commandes. Comme à l’accoutumée, le dossier a été analysé par PwC nous confie Joël Duysan, le CEO de Beebonds. Et d’ajouter : « Notre valeur ajoutée est de démocratiser l’accès à des projets habituellement réservés aux investisseurs professionnels. »

Une levée de fonds, mais pour quoi faire ? C’est Sacha Vandamme, le CEO de Bit4you qui nous répond : « Le monde des crypto-actifs et de la blockchain évolue extrêmement vite et nous devons faire évoluer notre plateforme au même rythme, pour répondre à la demande. Nous ajoutons ainsi régulièrement de nouveaux crypto-actifs plébiscités par les utilisateurs. Par exemple, des crypto-actifs liées aux métavers dont on entend beaucoup parler ». En termes d’évolution, on peut dire que Bit4you est en pleine expansion : elle a dépassé le milliard d’euros en volume de transactions total sur sa plateforme en 2021, contre 100 millions en 2020 et 13 millions en 2019 !

Et aujourd’hui, Chainius, la société mère de Bit4you, veut lever 5 millions d’euros pour financer l’acquisition de 64,73% des parts de la société Beluga pour continuer à se développer. Si l’offre publique d’achat sur Beluga, un holding coté qui dispose d’un portefeuille d’actions réparti dans des entreprises de petite taille et de taille moyenne, aboutit, Chainius a l’intention de faire de Bit4you la première plateforme d’échange de cryptomonnaies européenne cotée. Bit4you voit grand et compte devenir un acteur européen de référence dans son domaine à l’horizon de 2026. Et nous suivrons les prochains chapitres de cette belle histoire.

Enfin, ne laissons pas nos économies sommeiller durant l’été. Beebonds est un véritable levier pour dynamiser son épargne ou voir son dessein entrepreneurial éclore à la prochaine saison.

Photo de couverture : © Alesia Kozik

Newsletter Lobby du 1er juillet 2022, rédigée par François Didisheim, fondateur de Lobby. Retrouvez Lobby, la revue des cercles du pouvoir, ici

Publicité

Tous les articles

Publicité