Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Fête Nationale en demi-teinte

  • Rédigé par Christophe Vachaudez
1 avis
Sharing on Facebook
La famille royale sortant du Te Deum donné à la cathédrale des Saints-Michel et Gudule La famille royale sortant du Te Deum donné à la cathédrale des Saints-Michel et Gudule © Didier Lebrun/Photo News

Réduction des contingents lors du défilé, annulation du feu d'artifice et des festivités habituelles au parc royal, le ton a d'emblée été donné ! La Fête nationale version 2021 ne sera pas comme les autres. Et pour cause, le cataclysme qu'a connu la Belgique suite aux crues dévastatrices ne pouvait être passé sous silence. Un hommage senti a d'ailleurs été rendu à toutes les instances à pied d'œuvre dans les localités sinistrées mais aussi aux intervenants dans la lutte contre la pandémie.

Comme il est de coutume, la journée a débuté par un Te Deum à la cathédrale des Saints-Michel et Gudule pour les souverains et leurs enfants. Le Premier Ministre, Alexander De Croo, et la ministre de l'intérieur, Annelies Verlinden, faisaient partie des quelques officiels peuplant la nef clairsemée de l'édifice religieux. Même le public avait été tenu à l'écart du parvis où il peut d'ordinaire converser quelques minutes avec la famille royale.

Si le prince Laurent avait été envoyé à la collégiale Sainte-Waudru de Mons, la princesse Astrid et son époux le prince Lorenz, avaient rallié la cathédrale Saint-Quentin d'Hasselt. Si la  drincesse Élisabeth, très en beauté dans une tenue rouge vif, accompagnait le Roi et la Reine le matin, elle s'éclipsa très vite pour rejoindre ses congénères de l'école royale militaire.

 

La princesse Delphine et la prince Laurent de Belgique dans la tribune de la fête nationale

© Didier Lebrun/Photo News

 

Début d'après-midi, les tribunes de la place des palais se remplissent peu à peu. Après les membres du gouvernement, c'est au tour du prince Lorenz et de la princesse Astrid, de gagner leurs places. L'arrivée du prince Laurent, une nouvelle fois seul, suscita bien des commentaires d'autant que la presse écrite a annoncé le matin même que son épouse et lui vivaient désormais séparés, ce que l'intéressé a démenti.

Très attendue, la princesse Delphine, accompagnée de son mari Jim O'Hare, a attiré toutes les caméras. Dans une tenue digne d'un mardi gras, la nouvelle venue semblait plutôt satisfaite d'avoir rejoint le clan des Saxe-Cobourg. Ne manquent que Philippe, Mathilde et les enfants royaux pour que le défilé commence.

 

La reine Mathilde et le roi Philippe de Belgique dans la tribune pour le défilé militaire de la fête nationale belge
© Philip Reynaers/Photo News

 

Déployés dans les zones touchées, beaucoup de soldats manquaient à l'appel. De même, les hélicoptères n'ont pas participé aux manœuvres aériennes de cette année. Des vétérans de la guerre de Corée ont rappelé par leur présence la commémoration des 70 ans du conflit. La police fut représentée par des aspirants tandis que des véhicules étrangers illustraient la collaboration internationale mise en place par la Belgique au sein de l'Europe.

 

La princesse Elisabeth de Belgique défile en uniforme de cadet à l'occasion de la fête nationale de Belgique
© Pool/Pool/Photo News

 

Au passage des cadets et de la princesse Élisabeth, les souverains ne purent dissimuler fierté et émotion, essuyant même une larme furtive. Des prestations en duplex de Loïc Nottet et de Novastar ont ponctué les cérémonies de cette session 2021 qui, décidément, différa en bien des points des éditions précédentes.

Rédigé par Christophe Vachaudez

Actualités liées