Christophe Vachaudez

23 August 2018

© DR

La Princesse est mariée à un banquier et elle rencontre le prince Michael de Kent chez des amis communs. Le cousin d'Elizabeth II offre une épaule consolatrice à cette grande blonde racée dont le mariage bat de l'aile. Les sentiments naissent mais il reste encore de nombreux obstacles. Finalement, la baronne Marie-Christine von Reibnitz divorce et quelque temps plus tard, la Reine donne son consentement à la jeune femme qui est pourtant de confession catholique.

 
© DR 

La future princesse de Kent fait une entrée fracassante dans le cénacle royal et peu à peu, on découvre que l'aristocrate autrichienne n'a pas sa langue dans sa poche... un inconvénient au pays du Never Complain - Never Explain. Le mariage civil se déroule à l'hôtel de ville de Vienne et un grand bal suivi au palais Schwarzenberg. Avec une grand-mère née princesse de Windisch-Graetz, Marie-Christine est apparentée à toutes les grandes familles du défunt empire d'Autriche, à tel point que la reine Elizabeth, cousine de son époux, a lâché..."Elle est plus royale que nous".

 
© DR 

Á cette occasion, la princesse portait une robe romantique aux volants de dentelle, un chignon roulé et un diadème ayant appartenu à la mère de son époux. La princesse Anne avait fait le déplacement, tout comme le duc de Kent, sa fille, Lady Helen, la princesse Alexandra de Kent, Lord Louis Mountbatten et la princesse Olga de Yougoslavie. Le couple s'installera au palais de Kensington et aura deux enfants : Lord Frederick Windsor, né le 6 avril 1979 et Lady Gabriella qui voit le jour le 23 avril 1981.

 
© DR 

Si le prince Michael de Kent cultive la discrétion, il n'en va pas de même de sa tendre moitié dont le goût pour le décorum et l'élégance raffinée font couler beaucoup d'encre. Bientôt, on lui donne même les sobriquets de la Walkyrie ou de Princess Pushy, attribué au prince de Galles. La Princesse se découvrent une passion pour l'écriture et sort des ouvrages à caractère historique qui connaissent un beau succès et les critiques redoublent.

 
© DR 

Rent a Kent apparaît même dans la presse. Certains la trouvent même trop royale... un comble ! Mais Michael et Marie-Christine qui s'est amourachée un temps d'un milliardaire russe ont traversé tous ses remous avec sérénité, demeurant de fidèles représentants de Sa Gracieuse Majesté et des invités attendus à toutes les grandes cérémonies officielles.

 

Publicité

Tous les articles

Publicité