Inscrivez-vous à notre newsletter

Christophe Vachaudez

27 November 2023

Cette inclination nous emmène à Monaco où la fête nationale fut célébrée comme il se doit, sous un généreux soleil. La famille princière au grand complet a assisté à une messe d’action de grâce à la cathédrale Notre-Dame-Immaculée. Rayonnante, la princesse Charlène avait choisi un spectaculaire manteau architecturé de Didierangelo, un tandem italo-suisse qui fête cette année ses trente ans d’existence. Bijoux en diamants et rubis de Cartier, robe coordonnée, bottes rouges et bibi de Stephan Jones, rouge comme de bien entendu… un clin d’œil appuyé à l’une des deux couleurs qui, avec le blanc, composent le drapeau monégasque.

© Olivier Huitel/Pool Monaco/Bestimage

De retour au palais, le prince Albert II a décerné des médailles honorifiques avant de passer la garde en revue dans la cour intérieure qui a retrouvé tout son lustre depuis une restauration minutieuse des fresques renaissantes. Alors que Charlotte Casiraghi portait une ensemble de laine rouge signé Chanel, Beatrice Borromeo resplendissait dans une tenue de velours cerise sorti des ateliers de Dior dont elle est une des égéries. La tribu Grimaldi apparut ensuite au balcon, répondant aux vivats des monégasques, toujours heureux de témoigner leur attachement à la famille princière. Le soir, nouvelle robe d’un rouge intense rebrodé de sequins de Didierangelo pour la princesse Charlène qui rehaussait de sa présence le dîner de gala aux côtés de son époux, de la princesse Caroline, en Chanel, et de sa fille la princesse Alexandra de Hanovre.

© Stephen Lock/i-Images/Polaris

Outre-Manche, la visite officielle du Président de la Corée du Sud a généré un déploiement de fastes tout britanniques. Les princes de Galles ont accueilli Yoon Suk-yeol et son épouse Kim Keon-hee et l’élégance de Catherine n’est pas passée inaperçue. Une fois encore, elle a fait confiance à Catherine Walker & Co. Et si la couturière d’origine irlandaise qui habillait déjà la princesse Diana est décédée en 2010, Said Cyrus a repris son atelier perpétuant un grand nom de la Haute-couture britannique. D’un rouge écarlate, le manteau en laine s’enjolive d’un important nœud au niveau de l’encolure. Chiquissime, il n’a pas manqué d’enflammer les media qui ont mitraillé le goût impeccable de la future reine.

© i-Images/Polaris

Parade militaire, promenade en carrosses, lunch privé, recueillement au mémorial de la guerre de Corée et visite de l’abbaye de Westminster ponctuèrent la première journée qui se clôtura en apothéose par un dîner de gala dans la salle du trône du palais de Buckingham. Á cette occasion, la princesse de Galles a exhumé des coffres un diadème qui n’avait plus été porté depuis près de 100 ans. Il fait partie des cadeaux que la reine mère avait reçu lors de son mariage avec le futur Georges VI en 1920. Quant à la reine Camilla qui continue à puiser dans les coffres, elle inaugurait pour la première fois le diadème de rubis birmans créé par la maison Garrard en 1973 tout comme un important collier de diamants et rubis issu de l’écrin de la reine Victoria. Alors que la reine Elizabeth II préférait une tenue blanche ou or pour valoriser le carmin des pierres précieuses, l’épouse de Charles opta pour une robe d’un rouge groseille soutenu, impossible à ignorer sur les portraits officiels. Le rouge s’imposerait-il donc comme la couleur automnale à la mode ? Tout parait le confirmer !

Photo de couverture : © Claudia Albuquerque/Bestimage

Mode & Accessoires

Arts & Culture

Belgique, Bruxelles

Du 20/03/2024 au 20/03/2024

Publicité

Tous les articles

Publicité

Tous les articles