Inscrivez-vous à notre newsletter

Florence Thibaut

12 September 2022

Pour la deuxième année consécutive, le Kiosque, notamment connu pour ses Wood’s sessions et ses Jazz in the Woods, a hébergé Dinner in the Woods, une expérience sensorielle unique mêlant nature, menu gastronomique et accords mets-vins. Condensé de gastronomie belge et de saveurs contemporaines, une brochette de cinq chefs a déjà pris possession du charmant café-resto cet été. Parmi ceux-ci, Nathan Urbanowiez de Sanzaru et Stephan Jacobs d’Hors Champs. « Ce sont forcément tous des chefs qui nous plaisent. Leurs traits communs pourraient être le respect du produit et un engagement pour une cuisine pleine de goût, durable et responsable », partage Charlie Gordower, l’un des trois fondateurs du Kiosque.

Le chef Stefan Jacobs, de Hors-Champs © Julien Dewarichet

« Le challenge est d’à chaque fois proposer un menu complet, fait d’ingrédients locaux, sains, délicieux et accessible, associé à un pairing. » Trois dernières dates pleines de surprises viendront bientôt clôturer la saison en beauté : le 25 septembre avec Damien Bouchery (sold out, mais avec une liste d’attente ouverte), le 26 avec Pierre-Jean Antoine, petit protégé de Sang Hoon Degeimbre (sold out mais avec liste d’attente) et le 27 septembre avec Lyla Bangels de chez Titulus, caviste spécialiste des vins natures.

© Julien Dewarichet

© Julien Dewarichet

Plongée dans l’univers du saké

Pour cette dernière de la saison, la jeune et talentueuse cheffe proposera un surprenant accord mets-saké, un alcool peu connu en Belgique, mais qui offre de nombreuses possibilités gustatives (on vous en parlait en détails ici). « On le limite souvent aux shots d’alcool fort servis dans les restaurants chinois, explique la jeune cheffe de Titulus. Le vin de riz que nous allons servir est un exhausteur de goût, qui révèle le goût des plats. Pas trop fort, tournant autour de 20 degrés, il offre une palette aromatique très large et complexe. Comme le vin, le saké peut avoir des touches de fruit, peut être rond ou tertiaire. L’accord parfait intensifie vraiment le goût d’un plat ».

La cheffe de Titulus, Lyla Bangels © Louchébem

Bien associé, le saké peut ainsi permettre d’accéder à l’umami, la fameuse cinquième saveur révérée par les japonais. Si le menu reste une surprise, il aura certainement des accents asiatiques. « Chez Titulus, on s’inspire de plein de cuisines différentes. J’utilise notamment très souvent des ingrédients japonais dans mes plats, dont des algues, du ponzu ou encore des nouilles udon. »

© Julien Dewarichet

Et Charlie Gordower de terminer : « Mes associés et moi, on adore organiser Dinner in the Woods, même s’il demande beaucoup de travail. C’est une manière supplémentaire de faire découvrir autrement ce magnifique lieu. On rencontre, en plus, plein de gens intéressants. Toutes nos activités doivent servir le Bois et pas l’inverse, c’est notre mot d’ordre. » Rendez-vous à la fin du mois ou l’été prochain pour de nouvelles aventures culinaires ! En 2023, le concept pourrait même gagner d’autres villes

Photo de couverture : ©  Julien Dewarichet

Informations supplémentaires

Accès

A l’arrière du Kiosque du Bois de la Cambre
Avenue des Genêts
1000 Bruxelles

L’accès au Kiosque ne peut pas se faire en voiture. L’endroit le plus proche pour se garer est la rue du Vert Chasseur, 1000 Bruxelles, ou dans la poche de parking de Fré prévue à cet effet.

Parking

– Rue du Vert Chasseur
1000 Bruxelles

– Parking de Fré

Prix

110€/personne, boissons et nourriture incluses.

Sur internet

Publicité

Tous les articles

Publicité