Rédaction

04 October 2016

© Droits réservés

Cet historien d'art passionné travailla près de 15 pour la maison Sotheby's et initia les grandes ventes princières qui bouleversèrent le marché. La première, chez les Thurn und Taxis, suite à la mort du prince Johannes, la deuxième à Baden-Baden, chez les Margraves de Bade et la troisième à Marienburg chez les princes de Hanovre. Il négocia aussi la vente de la Madone d'Holbein au Musée Städel de Frankfort, un chef d'oeuvre des collections de la famille de Hesse. Issu d'une ancienne famille aux origines écossaises, avec une branche établie en Suède et d'autres, en Allemagne, le comte Douglas avait comme cousines la duchesse Elisabeth en Bavière ou encore Rosita, duchesse de Marlborough.

 
 
 © Droits réservés

Preuve du respect qu'il suscitait, des banquettes avaient dû être installées à l'extérieur de l'édifice religieux. Dans l'assistance, on pouvait reconnaître la princesse Benedikte de Danemark et son fils le prince Gustav de Sayn-Wittgenstein-Berleburg, le margrave et la margravine de Bade, venus en voisins, les princes Bernard et Michael de Bade, l'archiduchesse Walburga d'Autriche et son époux, le comte Archibald Douglas, le prince Henri de Fürstenberg, son épouse Maximiliane et leurs deux fils, Christian et Antoine, le prince Ernst-Auguste de Hanovre, la duchesse Fleur de Wurtemberg et sa soeur la duchesse Mathilde, comtesse Erich de Waldburg-Zeil, le prince Stephan de Lippe, le prince et la princesse Karl-Friedrich de Hohenzollern-Sigmaringen ou encore la princesse Ingeborg de Schleswig Holstein et son époux. Le comte qui avait épousé Bergit Oetker dont il a eu trois enfants.

Publicité

Tous les articles

Publicité