Inscrivez-vous à notre newsletter

  • HLCÉ

Christophe Vachaudez

13 May 2024

Le souverain est apparu souriant et détendu, échangeant avec nombre d’invités, issus pour la plupart des associations et organismes dont il est le patron, tous secteurs confondus. Les autres sont des citoyens méritants qui se sont distingués durant l’année écoulée. Á ses côtés, la reine Camilla, de blanc vêtue, arborait pour la première la broche ornée du Cullinan V, un diamant en forme de cœur de plus de 8 carats. Au début de l’événement, alors que retentit l’hymne national, on reconnait aussi la princesse royale, les ducs de Gloucester et les ducs d’Édimbourg. Près de 4000 convives avaient reçu le carton tant convoité.

© Jordan Pettitt/PA Wire

La tradition remonte au milieu des années 1860, à l’époque du règne de la reine Victoria. C’était une occasion pour elle de renouer peu à peu avec les membres de l’aristocratie après la mort de son époux survenue en 1861. Les invités étaient bien évidemment triés sur le volet. Les princes de Galles faisaient de même à Marlborough House. Sous George VI, les garden-parties devinrent plus démocratiques, un fait qui s’accentua encore sous le règne d’Elizabeth II. Ces réceptions permettaient à la souveraine de rencontrer directement ses sujets et d’écouter leurs doléances ou leurs préoccupations. De nos jours, le nom des personnes choisies est suggéré par les services du gouvernement, les forces armées et les organisations caritatives. Selon la coutume, les grilles du palais s’ouvrent à 3 heures précises et la famille royale arrive quant à elle à 4 heures.

© Jordan Pettitt/PA Wire

Cette année, le Roi sera à l’origine de deux autres garden-parties, l’une à Buckingham et l’autre à Édimbourg. En outre, le duc de Kent qui approche des 90 ans, et la princesse Anne, ont reçu l’autorisation d’en organiser chacun une. Le premier mettra à l’honneur les 2500 sauveteurs et bénévoles actifs sur les côtes britanniques. La deuxième a convié 2000 personnes impliquées dans le soutien et l’aide aux anciens combattants. Côté chiffre, on avoisine les 30.000 invités annuels et, lors de cette première garden-party, on a servi 20.000 tranches de cake, 20.000 sandwiches et 27.000 tasses de thé… des statistiques qui font sourire mais qui ont été officiellement publiées par le site de la monarchie britannique.

© Jordan Pettitt/PA Wire

Côté dress-code, les hommes doivent porter le costume tandis que les femmes sont dûment coiffées d’un bibi. Sensible à l’art, le Roi a prévu un troisième événement qui regroupera les métiers créatifs en réunissant à Buckingham plusieurs milliers d’invités. Les jardins du palais, tels que nous les connaissons aujourd’hui, datent de 1825 quand George IV fit de Buckingham Palace sa résidence. Auparavant, l’espace accueillait la collection d’animaux exotiques de sa mère la reine Charlotte. On pouvait y croiser des zèbres et même un éléphant. Le monarque fit appel à William Townsend Aiton, chargé du jardin botanique de Kew. Sous le règne de George VI, on élagua les buissons afin de les remplacer par des parterres de fleurs. On peut encore trouver des arbres nantis d’une plaquette précisant l’occasion à laquelle ils ont été plantés et le membre de la famille royale responsable de la chose. Nul doute que les invités des garden-parties, tout comme les visiteurs du palais apprécient pleinement la découverte de ce poumon vert du centre de Londres.

eau pure et écologique

Entrepreneuriat

Publicité

Tous les articles

Publicité