Inscrivez-vous à notre newsletter

  • HLCÉ

Christophe Vachaudez

10 June 2024

Mais Omaha Beach fut loin d’être le seul site honoré par une altesse royale. Ainsi, alors que le duc de Kent, 88 ans, rencontrait les membres du Royal Warwickshire Regiment qui fut durement touché à l’époque, les ducs d’Édimbourg ralliaient le National Memorial Arboretum de Stafford pour un dépôt de couronnes au service naval. Quant à la princesse royale, elle fut la première à traverser la Manche pour rallier Bayeux où, en tant que Présidente de la Commission des cimetières de guerre du Commonwealth, elle a rendu hommage aux 4400 soldats des forces alliées enterrés ici.

© Stephen Lock/i-Images/Polaris

© Jordan Pettitt/PA Wire

Après avoir assisté à un service à la cathédrale, dont les cloches sonnèrent la victoire, elle a dévoilé une statue à Bretteville-l’Orgueilleuse en hommage aux Canadiens tombés nombreux pour la liberté. Quant au roi Charles III, à la reine Camilla et au prince de Galles, ils ont présidé une cérémonie à Porstmouth et rencontré des vétérans avant de franchir la Manche à leur tour. Le souverain et son épouse ont alors gagné le cimetière britannique de Ver-sur-Mer où reposent les corps des 22442 soldats de l’armée de Sa Très Gracieuse Majesté. Leurs noms ont été gravés pour l’éternité sur 160 pilastres en pierre de Bourgogne qui composent un monument des plus imposants. Á cette occasion, ils furent rejoints par le couple présidentiel français. Alors qu’elles déposaient une gerbe, Brigitte Macron, tout de blanc vêtue, a tenté de prendre la main de Camilla, elle aussi en tenue blanche, ce qui ne fut pas du goût de la reine consort, un moment hors protocole immédiatement immortalisé par les équipes de journalistes présents.

© RUT/SplashNews.com

© Ukraine Presidency via Bestimage

Quant au prince de Galles, il s’est recueilli avec les premiers ministres Justin Trudeau et Gabriel Attal devant le monument érigé en mémoire des soldats canadiens de Juno Beach, à Courseulles-sur-Mer. Il y a prononcé un long discours évoquant les familles infortunées des 14000 victimes venues de l’autre côté de l’Atlantique pour mourir en ces lieux marqués par la tragédie. En tout, près de 150.000 combattants ont perdu la vie. Sans Catherine qui poursuit sa convalescence loin des objectifs, le prince de Galles représentait son père à Omaha Beach où avaient été conviés nombre de chefs d’états pour la cérémonie principale des commémorations.

Prince Albert de Monaco attend the D-Day commemoration at Omaha beach on June 6, 2024 in Vierville-sur-Mer, France. Normandy is hosting a variety of events leading up to the official commemoration of the 80th anniversary of the D-Day

William y a retrouvé le roi Philippe et la reine Mathilde avec qui il a pu échanger, mais aussi le roi Frederik X de Danemark, le grand-duc Henri de Luxembourg, le roi Willem-Alexander et la reine Maxima des Pays-Bas, le prince héritier Haakon de Norvège, tout comme le prince Albert II de Monaco qui, le matin avait visité l’exposition “L’aube du siècle américain 1919-1944” au Mémorial de Caen. Durement touchée par cette phase décisive de la seconde guerre mondiale, la région préserve nombre de cimetières et de lieux de commémoration qui attirent visiteurs et passionnés d’histoire. Les membres des familles qui ont perdu un de leurs viennent également en pèlerinage, découvrant aussi les musées qui détaillent ce qui fut l’une des batailles les plus significatives de l’époque contemporaine.

Photo de couverture : © i-Images/Polaris

Patrimoine

© Bocconi

Gourmet

Bruxelles

Publicité

Tous les articles

Publicité