Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Bal de la rose

  • Rédigé par Christophe Vachaudez
0 avis
Sharing on Facebook
Bal de la rose © Droits réservés

Le bal de la Rose a introduit la saison des mondanités en principauté. Sur le thème de l'Art Déco, l'événement qui s'est déroulé dans la Salle des Étoiles du Sporting de Monte-Carlo a réuni près de 900 invités prêts à débourser chacun 800 euros au profit de la Fondation Princesse Grace.

Un orchestre de jazz rendant hommage à Joséphine Baker et la chanteuse Lily Allen animèrent la soirée. Le prince Albert arriva escorté de sa soeur la princesse Caroline qui avait tenu à respecter le thème du bal en portant, comme à l'époque, les cheveux plaqués et ondulés, une robe fluide rebrodée de pierreries à la taille et aux épaules assortie d'un somptueux collier d'aiguilles en diamants provenant de sa grand-mère la princesse Charlotte. Dans leur sillage, Charlotte Casiraghi, en robe rose signée Chanel, son frère Pierre, accompagné de sa fiancée Beatrice Borromeo et de la mère de celle-ci Paola Marzotto. Parmi les invités, on pouvait reconnaître le prince Emmanuel-Filiberto de Savoie, le duc et la duchesse de Castro mais aussi le prince Serge de Yougoslavie et son épouse. La princesse Alexandra de Hanovre, fille de Caroline et d'Ernst-August, s'élança pour la première fois sur la piste de danse au bras de son oncle le prince souverain. Sur les tables, des assiettes au décor géométrique bordaient une frise centrale rehaussée de 9000 roses légèrement rosées. Grandes absentes, la princesse Stéphanie mais aussi la princesse Charlène qui avait tenu à demeurer au chevet de sa fille Gabriella légèrement souffrante.

 

Rédigé par Christophe Vachaudez

Dans la même catégorie