Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Philippe et Mathilde en Chine

  • Rédigé par Christophe Vachaudez
0 avis

Juste retour des choses, le roi Philippe et la reine Mathilde ont réciproqué la visite officielle que le Président chinois avait faite en Belgique voici deux ans, un événement qui marqua d'autant plus les souverains qu'il s'agissait de leur première visite d'état.

Le voyage débuta par un arrêt à Wuhan, capitale de la province de Hubei, située dans l'est du Pays. Alors que le roi fut fait docteur Honoris causa à l'Université de la ville, la reine a visité un jardin d'enfants avant de rejoindre son époux au Hubei Museum of Art où était organisée une exposition consacrée à la planification urbaine. Les souverains sont entourés d'un importante délégation composée de ministres, de chefs d'entreprise et de recteurs d'université. On espère que 93 signatures de contrat pourront aboutir durant cette incursion royale dans l'empire du Milieu. Les autorités sont particulièrement sensibles à la présence de Mathilde et de Philippe qui est déjà allé en Chine à cinq reprises dans le cadre de ses missions économiques passées.

Le voyage s'est poursuivi par Pékin ou le couple royal fut accueilli par le Président Xi Jinping et son épouse Peng Liyuan. La reine a été très remarquée dans une tenue aux imprimés évoquant l'art de l'estampe en Asie. De façon générale, sa garde-robes fut très appréciée et de nombreux articles dans les journaux étrangers, de Londres à New York, ont relayé ce défilé ininterrompu à la gloire de la mode belge. Si le roi a déposé une gerbe aux monuments aux morts, la reine a rencontré les élèves d'une école pour sourds et s'est essayée à la calligraphie après avoir connu la veille les difficultés de l'art de l'origami.

 

 

Mathilde s'est également rendue au Centre d'Art contemporain ouvert par les barons Ullens, première initiative privée en Chine. Elle fut guidée par la Baronne elle-même et portait pour la circonstance une robe de la collection Ullens. Par ailleurs, épinglons la photo-souvenir à Badaling sur le mur de la Grande Muraille de Chine et un dernier dîner de gala qui complétèrent l'escale dans la capitale. Le voyage a ensuite emmené le couple royal à Shanghai où il a posé pour le bonheur des objectifs au bord de la rivière Bund avec, en arrière-plan le quartier futuriste de Pudong et la deuxième plus haute tour au monde. Les villes de Suzhou et Shenzhen constituèrent les dernières étapes d'un voyage d'une importance capitale pour l'économie belge.

 

Rédigé par Christophe Vachaudez

Dans la même catégorie