Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Elizabeth II pleure sa cousine

  • Rédigé par Christophe Vachaudez
1 avis
Sharing on Facebook
Lady Anson, chez elle Lady Anson, chez elle © DR

De bonne constitution, la souveraine britannique pourrait bien devenir centenaire. La perte de nombreux proches semble être l'implacable prix à payer. Et une fois encore, l'entourage d'Elizabeth II a perdu l'une de ses figures les plus fidèles. Lady Elizabeth Anson, une cousine de la reine à la mode de Bretagne, s'est éteinte à l'âge de 79 ans.

Fille du vicomte Thomas Anson et d'Anne Bowes-Lyon, nièce de la reine mère et filleule du roi George VI, elle nait au château de Windsor le 7 juin 1941. Sept ans plus tard, ses parents divorcent et sa mère se remarie au château écossais de Glamis avec le prince Georges de Danemark.

Bientôt le couple s'installe à Paris mais Elizabeth demeure à Londres où son père décède en 1958. Son frère, Lord Patrick Lichfield, hérite bientôt de leur grand-père le château de Shughborough Hall, dans lequel ils vont désormais habiter. La jeune fille a 19 ans et se prépare à faire son entrée dans le monde mais il est impensable de ne pas travailler. Les finances familiales sont dans le rouge et il faut d'ailleurs céder la résidence ancestrale au National Trust pour honorer les droits de succession.

 

Lady Anson et sa cousine la reine Elizabeth II d'Angleterre
Lady Anson et sa cousine la reine Elizabeth II © DR

 

Heureusement, le frère et la sœur négocient chacun un appartement privé au cœur de l'édifice. Elizabeth s'improvise alors organisatrice de soirée et l'idée fonctionne à merveille au point d'atteindre les oreilles de sa royale cousine qui, d'emblée lui accorde sa confiance et lui demande de superviser certaines grandes réceptions royales. En 1966, Lady Anson est choisie par la princesse Beatrix des Pays-Bas pour être l'une des demoiselles d'honneur de son mariage.

Six ans plus tard, c'est Elizabeth qui convole à son tour sous les voûtes de l'abbaye de Westminster avec Sir Geoffrey Shakerley, en présence de la Reine, de la Reine mère...et de la princesse Beatrix comme de bien entendu ! La princesse Anne officiera alors comme demoiselle d'honneur.

 

Lady Anson à Ascot
Lady Anson à Ascot © DR

 

Une fille, baptisée Fiona, verra le jour en 1973. Lady Elizabeth dispose d'un carnet d'adresses hors pair et poursuit sa route avec enthousiasme. Au fil des années, on lui doit ainsi l'organisation du mariage du chanteur Sting, mais aussi celui du diadoque Paul de Grèce et de Marie-Chantal Miller, tout comme la célébration des 70 ans de Margaret Thatcher ou des 80 ans de la reine Elizabeth elle-même. En 2011, elle est appelée à la rescousse pour la réception donnée la veille du mariage de William et Kate pour les invités royaux.

Si sa mère disparait d'une attaque cardiaque en 1960, son beau-père avec qui elle conserve des contacts étroits, meurt seulement en 1986. Elle a ainsi le temps de nouer des liens durables avec les cours scandinaves, tant avec la reine Margrethe II de Danemark qu'avec le roi Harald et la reine Sonja qui la convient d'ailleurs à leurs 80 ans en 2017.

 

Lady Anson et la reine Margrethe de Danemark
Lady Anson et la reine Margrethe de Danemark © DR 

 

Son frère Patrick, très connu Outre-Manche pour ses talents de photographe, meurt en 2005 à 66 ans, laissant quatre enfants et un grand vide autour de lui. Elizabeth divorce en 2009, et tout en se consacrant à ses petits-enfants Noah et Ruby, continue à orchestrer les grandes fêtes du tout-Londres, pour son plus grand plaisir. Plus récemment, elle avait représenté la reine Elizabeth aux funérailles du grand-duc jean de Luxembourg, aux côtés de la princesse Anne et des ducs de Gloucester. Nul doute qu'elle sera vivement regrettée au sein du clan Windsor !

Rédigé par Christophe Vachaudez

Actualités liées