Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Mariage impérial aux Invalides

  • Rédigé par Christophe Vachaudez
4 avis
Sharing on Facebook
Le prince et la princesse Jean-Christophe Napoléon à l'issue de leur cérémonie de mariage Le prince et la princesse Jean-Christophe Napoléon à l'issue de leur cérémonie de mariage © Cyril Pecquenard/Kcs Presse/Photo News

Près de 600 invités entouraient le prince Jean-Christophe Napoléon et la comtesse Olympia Arco-Zinneberg en l'église Saint-Louis des Invalides pour le mariage le plus attendu de l'année. Á deux pas de la sépulture de cet empereur dont le marié perpétue le nom, un jeune homme de 33 ans, espoir et fer de lance du parti bonapartiste, unit sa vie à une jeune fille de 31 ans, descendante des empereurs d'Autriche... comme si l'histoire se reproduisait après presque deux siècles.

Fils du prince Charles Bonaparte et de la princesse Béatrice de Bourbon-Siciles, Jean-Christophe descend en ligne droite du roi Léopold II et des rois d'Italie, cousinant ainsi avec toute l'Europe royale. Il a connu sa promise au Luxembourg et l'a revue au fil des années, à New York, Londres ou Paris avant de la demander en mariage en Suisse, lors d'un séjour à Prangins, chez sa grand-mère, la princesse Alix Napoléon.

 

Le prince Jean-Christophe Napoléon et sa mère la princesse Béatrice de Bourbon-Siciles
© Cyril Pecquenard/Kcs Presse/Photo News

 

Pour l'un des plus beaux jours de sa vie, Olympia, fille du comte Riprand Arco-Zinneberg et de l'archiduchesse Marie-Béatrice d'Autriche-Este, avait choisi une robe pétale très originale signée Oscar de la Renta, un clin d'œil à ce couturier qui fut longtemps le voisin de ses parents à Punta Cana où ils possèdent une villa. De longues boucles d'oreilles de saphirs et diamants que sa mère et sa sœur portèrent le jour de leur mariage et un bandeau de diamants complétaient la toilette d'une mariée resplendissante. Olympia portait aussi sa bague de fiançailles ornée d'un diamant historique ayant appartenu à l'impératrice Eugénie.

 

La comtesse Olympia Arco-Zinneberg et son père comte Riprand Arco-Zinneberg
© Cyril Pecquenard/Kcs Presse/Photo News

 

De nombreux amis venus des quatre coins du globe et la famille proche voulaient à tout prix être témoins de ce moment inoubliable. Parmi elle, la princesse Alix Napoléon, grand-mère de Jean-Christophe, ne cachait pas sa joie, elle qui joua un rôle prépondérant dans l'éducation du Prince. Maximiliana, Georgina, Anne-Thérèse, Marie-Gabrielle et Marguerite, les sœurs d'Olympia, étaient au premier rang, non loin du prince Lorenz et de la princesse Astrid de Belgique, oncle et tante d'Olympia. Dans l'assistance, on reconnaissait également les princesses Maria-Laura et Laeticia-Maria de Belgique, le grand-duc Henri de Luxembourg, les grands-ducs héritiers, le prince Félix et la princesse Claire de Luxembourg, le prince Louis de Luxembourg, le prince Jean de Luxembourg et son épouse, le prince Guillaume et la princesse Sybilla de Luxembourg, la princesse Anne de Bourbon-Siciles et ses enfants, Dorothée et Nicolas Cochin, les ducs de Castro et leurs deux filles, Maria-Chiara et Maria-Carolina, le diadoque Paul de Grèce et sa fille la princesse Olympia, la princesse Elisabetta de Belgique, le duc et la duchesse de Bragance, la duchesse Sophie de Wurtemberg, le prince Laurent de Belgique, la princesse Tatiana Radziwill et son époux John Fruchaud, l'archiduc Rodolphe et son époux, l'archiduc Karl Christian et l'archiduchesse Marie-Astrid, la comtesse de Paris, le prince Charles-Henri de Lobkowicz, en compagnie de sa mère la princesse Françoise de Bourbon-Parme, la princesse Maria-Pia de Savoie et son fils le prince Dimitri de Yougoslavie, le prince Philippe et la princesse Isabelle de Liechtenstein, le prince Nicolas et la princesse Margareta de Liechtenstein, le prince Christian de Hanovre et son épouse Alessandra, le prince et la princesse Michel de Grèce, l'archiduc Siméon d'Autriche et son épouse, la princesse Maria-Annunciata de Liechtenstein, la princesse Marie-Gabrielle de Nassau et son époux, la princesse Beatrice d'York et son futur époux Edoardo Mapelli, le prince Philippos de Grèce et sa fiancée, le duc Max et la duchesse Elisabeth en Bavière, le prince Filip de Serbie et son épouse Danica, le prince Hadrien de Croÿ-Roeulx et son épouse, la princesse Sarvath de Jordanie ou encore le prince Nikolaï von Bismarck... un  aéropage des plus huppés pour cette union impériale !

 

Le prince et la princesse Jean-Christophe Napoléon montent dans une voiture
© Cyril Pecquenard/Kcs Presse/Photo News

 

Le soir, un dîner de gala eut lieu dans la galerie des cerfs du palais de Fontainebleau, autre haut lieu de l'histoire napoléonienne.

Rédigé par Christophe Vachaudez

Actualités liées

 

Dans la même catégorie