Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Trois magnifiques expositions nous sont proposées par trois éminents galeristes du Faubourg Saint-Honoré : plus de cinquante œuvres d'Hubert Robert (sanguines, aquarelles et peintures de grand format) chez Eric Coatelem nous conduisent de Caprice architectural en Promenade autour de fragments antiques de la plus délicate fantaisie.

Rendre tangibles les émotions : telle est la principale mission que Louise Bourgeois a donnée à son œuvre. "L'art est l'acceptation de la solitude."

Intitulé Mirroring the Bois de Fa #1, Part 1 : Autumn, cet accrochage réunit une série de clichés de l'artiste suédoise Maria Friberg (°1966). La photographe scrute les reliefs de la nature, va au plus près des végétaux.

L'exposition, intitulée Reaching hi her grounds from the rub he she we grow, révèle les multiples facettes de Laure Prouvost (Croix-Lille, 1978) dont le travail échappe à toute convention, si ce n'est celle de la poésie.

Hopstreet expose le travail de Johan de Wilde. Intitulée Pars Pro Toto (expression latine qui signifie "une partie pour le tout"), la série est constituée de monochromes entourés d'un cadre dont les quatre bords présentent chacun une couleur différente.

Inauguré fin avril, le nouvel espace de Harlan Levey Projects, HLP 1080, présente la 2e partie du diptyque consacré à Marcin Dudek.

Les corps imaginés par Coady Brown (Baltimore, 1990) sont capturés dans des positions nonchalantes ou dans des étreintes rapprochées. Sur leurs vêtements, des motifs floraux ou des éléments géométriques, comme appartenant à une autre production.

Au rang des artistes les plus influentes à l'échelle mondiale, Julie Mehretu (Addis-Abeba, 1970) profite d'un éclairage unique. Cette rétrospective revient sur plus de deux décennies de production picturale, que l'artiste nourrit de références à l'histoire, à la géopolitique et aux déplacements.

Depuis plus de vingt ans, Simona Denicolai (Milan, 1972) et Ivo Provoost (Diksmuide, 1974) travaillent en duo sur une pratique multidisciplinaire qui tente de perturber nos habitudes et nos comportements routiniers.

Un "Au revoir" synonyme de "Bonjour, futur" ! Au-delà de toute illustration littérale, l'exposition confronte les œuvres de soixante artistes (reconnus, émergents ou fraîchement émoulus de leur école).